Yu’s mix perfect

J’ai toujours écrit, je crois. J’ai également toujours écouté de la musique, de toute sorte, du moment que cela m’inspirait mots et images. Un véritable festival son et lumière dans ma tête dans laquelle nous sommes plusieurs à vivre des aventures chaque jour plus extravagantes ! Et puis un jour, j’ai décidé de me lancer dans le jeu de rôles, celui qui donne une forme à tout ce qui se passe dans votre esprit, la nuit comme le jour. J’ai créé, avec une amie québécoise un forum où des joueurs pouvaient évoluer avec leur(s) personnage(s) (parce qu’on est beaucoup à pas être seuls dans nos têtes), le tout avec des avatars, des affiches, des illustrations, des posters même ! Fonds d’écran, vidéos trailers et compilations de musiques… Tout ce qui fait un environnement à un univers.

Dans ma quête de l’identité propre à un univers, j’ai éveillé mon oreille à tous genres musicaux allant du classique au rap us en passant pour le rock, post-rock, les musiques de films et de trailers et j’aimais encore plus faire partager cette identité, qu’écouter la musique tout simplement. J’aime donner de la valeur aux choses, aux personnages et ainsi donc, à un univers propre, j’ai toujours aimé faire la promotion de ce qui me semble vraiment exceptionnel. J’ai, par conséquent, associé de nombreux artistes et genres à mon univers de Lux Aeterna, une façon de compiler des morceaux pour forger ma propre bande son, que lorsque les joueurs les entendent, ils pensent à leur(s) personnage(s), la façon dont ils pourraient évoluer et comment ils pourraient les placer, de façon visuelle et pas uniquement avec des mots.

Cela fait dix ans, ce mois-ci, que j’applique cette façon de faire et cela m’aide beaucoup à écrire. Il y a à peu près un an, nous avons rouvert notre forum de jeu de rôles en ligne et avec lui, nous avons décidé de nous appliquer. Cette fois, nous ne fermerons pas et nous conduirons nos joueurs au travers d’épreuves épiques et d’aventures rocambolesques, nous leur avons fait cette promesse et nous la tiendrons. Pour ce faire, j’ai donc remis au goût du jour les affiches et posters, les avatars originaux et assortis, spéciaux en fonction des animations, mais aussi les compilations, ce que j’appelle les « Original Roleplaying Game Soundtracks ». Je les range dans un dossier « Yu’s Mix Perfect » avec un jeu de mot de Pitch Perfect et un clin d’oeil à l’univers de Lux Aeterna.

aff_lux_event1-RIOT
Children of Lux Aeterna
DAY ONE: Riot

Et pour ce 10e anniversaire, nous avons lancé notre tout premier événement majeur : Day One: Riot avec son affiche, ses avatars et son rang spéciaux et bien sûr, sa musique. 10 morceaux, un pour chaque année passée à forger cet univers, comprenant tous les obstacles sur notre route. Chaque compilation est un moyen pour moi de faire découvrir de nouveaux artistes inconnus.

Les précédentes avaient déjà leur lot de découvertes. « Legacy« , ce sont 24 morceaux instrumentaux, sertis de l’épique « Warriors » d’Imagine Dragons, écrit à l’occasion du Championnat du Monde 2014 de League of Legends (et bientôt disponible sur leur nouvel album « Smoke + Mirrors« ). La majorité des titres inclus sont issus de l’industrie des musiques de bandes annonce : Really Slow Motion, Audiomachine, Brand X Music, Methodic Doubt… Des studios assez inconnus mais que vous avez entendus à un moment donné en bon cinéphile.

« Wisdom, Justice & Love« , composée de 30 titres sur 2 CDs, signifie beaucoup pour moi. Elle est celle dont je suis le plus fière, très dynamique et sans repos ! Chaque morceau est chargé de puissance et fait passer une émotion forte. J’ai dédié cette Loud composition Hybrid Epic à Franz Vonlichten, frère fondateur des E.S. Posthumus, qui nous a quittés il y en 2010, après avoir laissé une marque indélébile dans l’univers des trailers de films et de séries, merci à lui pour nous avoir offert « Nara« , le thème du générique de Cold Case (2003-2010). L’autre frère est le leader des Les Friction, que j’ai présentés comme thème principal de cette compilation énergique et épique. Une découverte fantastique que je me suis empressée de partager avec mes joueurs. « Firewall » est de ce fait devenu le thème principal de Children of Lux Aeterna.

« Riot » n’a pas échappé à l’ambiance quelque peu étouffante mais chargée de promesses et d’ambition. J’ai choisi les morceaux qui m’inspiraient le plus un combat, une bataille, une croisade et l’unité, afin de retranscrire, du mieux que possible, l’histoire que nous avons voulu raconter lors des émeutes de Megalopolis. J’ai asséné un coup fatal à cette compilation avec J2, accompagnés par Blu Holliday, et leur reprise de « Born to be Wild« . J’ai découvert ce « groupe » lors de la promotion du jeu vidéo Far Cry 4 d’Ubisoft. J’ai tout de suite couru sur mon iTunes Store pour les trouver. J2 a composé deux albums de reprises épiques des plus grands tubes planétaires de la pop music : The Iconic Series.

J2, auteur, producteur et compositeur, s’est dévoilé grâce à CHROMA, un autre studio de trailer music, afin de réaliser plusieurs albums originaux comme « Playing With Fire », doté d’une force symphonique dramatique et sombre. Leur travail a pu être entendu au cours de campagnes promotionnelles comme celles de Hunger Games, Transformers ou encore The Hobbit.

Je suis actuellement en train de terminer une conclusion optimiste de l’événement de Riot, « Aftermath« , où J2 fera une nouvelle apparition, cette fois aux côtés de Casey Hensley avec la reprise épique et symphonique de « I Believe I Can Fly » de R. Kelly, initialement le thème principal de « Space Jam » (1996). Mais ce sera l’occasion pour moi de présenter deux artistes, encore une fois issus des musiques de trailers : Zack Hemsey et Ivan Torrent. Ce dernier, originaire de Really Slow Motion – très populaire ces deux dernières années -, a récemment sorti un album solo « Reverie« , disponible sur iTunes Store et Amazon. Hemsey, quant à lui est issu du groupe Nine Leaves, au son bien plus hip-hop et alternative. Ses albums instrumentaux ont pu être entendus dans les campagnes de publicité de Game of Thrones, Transformers, Inception ou plus récemment The Riot Club et Insurgent.

Le fait que ces studios, initialement réservés aux professionnels de l’audiovisuel, commercialisent de plus en plus nombre de leurs morceaux et ce, à la demande des amateurs de musique les plus férus, est une aubaine. Il tend à faire rappeler que ce n’est pas parce que nous ne faisons plus autant de musique classique qu’avant que plus personne ne sait faire un usage propre et soigné des instruments les plus prestigieux, tout en usant de l’électronique et des arts digitaux. Le tout, en insufflant une motivation à l’imagination la plus fertile.

Il ne reste plus qu’à écrire et donner vie à vos personnages !

« You are what you like. Not who loves you. »

– Fall Out Boy